MIRAGES LES ÂMES BORÉALES

Comment imaginer ce qui adviendra après la fonte des glaces ? Avec comme point de départ un igloo, le seul qui reste encore sur la banquise de l’Arctique, Christian et François Ben Aïm évoquent dans leur chorégraphie un monde qui se transforme, la disparition progressive et inexorable d’un paysage et ses conséquences. Deux interprètes, deux corps eux-mêmes en pleine métamorphose, explorent ce qui les entoure et expriment par leurs mouvements ou leurs attitudes, parfois animales, le lien qui les unit à la nature. Composition sonore (craquements, fracas de la glace qui se fend, silence ou voix de peuple Inuit) et musicale, images vidéo et lumières créent un univers fantastique, à l’image des fascinantes aurores boréales. Un poème chorégraphique qui balance entre vision d’une catastrophe annoncée et anticipation de l’inconnu.

Équipe artistique et partenaires