Fabien Almakiewicz - danseur

Fabien Almakiewicz, étudie aux Beaux Arts de Cherbourg et de Marseille, de 1997 à 2002, après une formation artisanale aux métiers du vitrail à Cahors, puis à Nancy au Centre Européen de Recherches et de Formation aux Arts Verriers (CERFAV).

En 1998, il découvre les techniques somatiques de mouvement et la danse contemporaine et intègre en 1999 l’European Dance Development Centre (EDDC) à Arnhem (Pays-Bas).

Depuis, il participe à des créations et des performances en tant que danseur et performer avec la compagnie La Zouze de Christophe Haleb (1999 -2003), le Collectif Skalen (2004- 2008), la chorégraphe Rosalind Crisp (2004), la compagnie Mi-octobre de Serge Ricci (2000- 2012), la compagnie Grégoire & Co de Sylvie Le Quéré (2009-2010), la compagnie Hatmen de Françoise Tartinville (2012), la compagnie Point Zéro Delphine Caron (2014), la compagnie Mouvoire Stephan Thiersch (Allemagne) (2013-2016),et Christian Rizzo (2013-2016).

En 2016, il rejoint la compagnie Christian et François Ben Aïm sur la création Brûlent nos cœurs insoumis.

Luc Béril - régisseur général

LUC BÉRIL – RÉGISSEUR GÉNÉRAL

Aurélie Berland - danseuse

Résistance au droit ©Phil Journé

Résistance au droit ©Phil Journé

AURÉLIE BERLAND – DANSEUSE

Aurélie Berland suit la formation en danse contemporaine du CNSMDP d’où elle sort diplômée en 2006. Elle travaille alors principalement avec Daniel Dobbels dans plusieurs pièces de groupe et solos et avec Christian et François Ben Aïm dans les pièces Amor Fati Fati Amor (2008), Résistance au droit (2010) et Valse en trois temps (2010). Depuis 2011, elle se forme en notation du mouvement dansé, système LABAN au CNSMDP. En 2013, elle danse pour Christine Gérard dans le cadre de In Vivo danse 2013 au Centre Georges Pompidou. En 2014, elle est interprète dans la pièce La Traversée de Nacera Belaza et dans La légèreté des tempêtes, création 2014 de Christian et François Ben Aïm.

 

Dulcie Best - Créatrice costumes

DULCIE BEST – CRÉATRICE COSTUME

Formée au Welsh College of Music and Drama, Dulcie Best travaille comme créatrice costumière et plasticienne depuis 1990. Elle conçoit les costumes de spectacles internationaux comme les cérémonies d’ouvertures de l’Euro 2008 de football ou les jeux paralympiques en 2004 à Athènes. En parallèle de ces grands événements, elle entretient sa passion créatrice en travaillant pour le spectacle vivant. Depuis sa rencontre en 2006 avec Christian et François Ben Aïm, lors d’un événement chorégraphié pour 35 artistes, elle conçoit et réalise les costumes de leurs pièces Louves (2008), L’ogresse des archives et son chien (2011), La Forêt ébouriffée (2013) et La légèreté des tempêtes (2014).
www.dulciebest.com

Sylvia Bongau - Danseuse

SYLVIA BONGAU – DANSEUSE

Sylvia Bongau se forme à la danse à travers plusieurs écoles ; l’école de danse Eliane Fontenier (Houilles), Académie internationale de danse Nicole Chirpaz (Paris), Studio Golovine (Paris), Sorbonne DEUG de Danse (Paris) ; et de nombreux stages avec les chorégraphes Roberte Léger, Patrick Roger, MJ Sigaud, Carolyn Carlson, Doussaint & Dubouloz, Koffi Koko… Elle se forme également au chant, au théâtre, à la peinture, à la 3D et à la mise en scène chorégraphique. Au cours de son parcours, elle travaille avec les compagnies Gwal V, Roberte Léger, Willy Danse Théatre, Parques Majeures, Elisabeth LeHoux, Mao Otayeck, Olivier Romain Garcia, Mathieu Schonholzer. Elle fait partie de plusieurs tournées internationales, notamment dans le Théâtre La Mama à New York, le Théâtre Bolivar à Quito (Equateur), La Halle du Peuple à Wroclaw (Pologne). Elle travaille également pour des projets évènementiels. Elle dispense depuis plusieurs années des ateliers chorégraphiques autour des pièces de Christian et François Ben Aïm.

Shaula Cambazzu - danseuse

SHAULA CAMBAZZU – DANSEUSE

Danseuse contemporaine, chorégraphe, performeuse, professeur de danse contemporaine, assistante à la mise en scène. Shaula Cambazzu se forme en Italie à la danse classique, moderne, contemporaine et au théâtre. En 1993, elle rejoint la compagnie Charleroi/Danses de Frédéric Flamand avec qui elle danse juste en 1998 pour ensuite rejoindre la compagnie Thor de Thierry Smits jusqu’en 2003. Depuis, elle crée ses propres chorégraphies avec la Cie Ars Extremis à Bruxelles et la Cie Artistique Théâtre à Paris, et participe à divers projets artistiques en collaboration avec plusieurs chorégraphes, metteurs en scène et musiciens en Belgique, en France et au Québec (Ciro Carcatella, Karine Ledoyen, Patricia Hontoir, Jan Fabre, Filip Szatarski, Jan Rzewski …). Depuis 2007, elle est aussi engagée auprès d’un très jeune public, notamment en collaboration avec le Théâtre de la Guimbarde et dans la création de spectacles et d’ateliers pensés et créés spécifiquement pour les tout-petits.
C’est en 2012 qu’elle rejoint la compagnie de Christian et François Ben Aïm pour mener des ateliers de création chorégraphique autour de leurs créations.

Florence Casanave - Danseuse

© Anne Girard-Le Bot (2014)

© Anne Girard-Le Bot (2014)

FLORENCE CASANAVE – DANSEUSE

Après deux années de formation  (2001-2003) à Epse Danse auprès de Françoise Texier à Montpellier, Florence Casanave est interprète dans la compagnie Grégoire&co/Sylvie Le Quéré dans les créations Pensées Secrètes et Taka, et continue diverses collaborations avec la compagnie depuis, notamment pour la conférence dansée d’Elisabeth Shwartz sur Isadora Duncan en 2012. Elle approfondit sa formation à P.A.R.T.S. (2004-2006) où elle étudie les techniques releases et expérimente ses propres processus créatifs. Elle collaborera par la suite avec Lance Gries, son professeur, sur des projets d’improvisation.
Par ailleurs, elle est interprète pour Salia nï Seydou dans la reprise du Siècle des Fous, et Eléonore Didier dans le solo LaiSsERvenIR. Entre 2012 et 2014, elle est interprète pour la compagnie Ubi/ Alessandra Piccoli et Sarosi Nay dans les pièces Chronica et Geminus.
En parallèle de sa carrière d’interprète, elle crée avec Elisabeth Fernandes la compagnie Body Works à Rennes au sein de laquelle elle écrit trois courtes pièces D.O.R. (solo), Les Mouvantes (duo) et Faire des ponts et Voler (trio)  dans lesquelles elle interprète également.
Fidèle à la compagnie 29X27, elle collabore avec elle pour son projet jeune public Le Ring des Anges en 2009, et son projet d’improvisation in situ Perspective(s), puis elle enseigne régulièrement au sept-cent-quatre-vingt-trois à Nantes.
En 2014, elle rencontre Christian et François Ben Aïm et prend part à la création La Légèreté des tempêtes.

Corinne Chachay - danseuse

CORINNE CHACHAY – DANSEUSE

Formée à la danse contemporaine en Suisse puis à Paris, elle entame sa carrière dans le spectacle vivant à l’âge de 20 ans. Elle danse dans le spectacle d’ouverture et de clôture des JO d’Albertville Cie Ph. Découflé et danse dans des créations de la Cie Bill T. Jones, Cie P. Pauwels, Cie Ch. Gérard, Cie A. Dreyfus. Au fil des rencontres, elle s’initie à d’autres pratiques corporelles tels que le travail de l’improvisation et de la composition instantanée avec J. Hamilton, de la danse voltige avec la Cie les Passagers, et de celui du clown (M. Dallaire et F. Pillon), ce qui la conduit vers des spectacles éclectiques : Opéra Rock Starmania, Opéra Tannhaüser mis en scène par O. Py, Notre Dame de Paris de L. Plamendon et R. Cocciante, Délirium du Cirque du Soleil. Elle est chorégraphe auprès de chanteurs, comédiens et danseurs et artistes de cirque sur le projet Dol’Trio au Théâtre du Châtelet, Le tour du monde en 80 jours Cie Le CREA, de La boutique de l’Orfèvre Cie Alliance, Le jeu qui nait Cie Extensy. Titulaire du Diplôme d’Etat et du Certificat d’Aptitude de professeur de danse Contemporaine, elle développe une pédagogie qui s’adapte à différents publics. Par ailleurs elle s’est formée en pédagogie perceptive, une pratique élaborée par Danis Bois qui éveille la conscience corporelle dans le mouvement, et qui est le support de sa démarche d’accompagnement personnalisé. Interprète en 1998 dans la pièce L’enfant du miroir de Christian et François Ben Aïm, elle mène depuis 2012 des ateliers de création chorégraphique autour des représentations de la compagnie.

Léonor Clary - Danseuse

Née en 1992, Léonor Clary explore différentes formes de pratique artistique et physique, passant de l’étude musicale du violon à la gymnastique rythmique, de la pratique du cirque au sport individuel, avant de commencer la danse à 16 ans.

Elle poursuit sa formation de danse théâtre à la Folkwang Universität Der Künste, Pina Bausch, où elle reprend le répertoire (Le Sacre du printemps, Tannhaüser) ainsi que celui de José Limon (Concerto Grosso).

Elle collabore également avec des chorégraphes tels que Susanne Linke, Malou Airaudo, Henrietta Horn, ainsi qu’avec des danseurs du Tanztheater Wuppertal.

Elle travaille parallèlement avec la compagnie Theater Der Klänge à Düsseldorf et le Tanztheater Erfurt (Allemagne) ; et suit aussi une formation de théâtre auprès de Maria Machado Dubillard à Paris.

En 2015, elle rencontre Christian et François Ben Aïm, et est choisie pour la reprise de rôle pour la pièce La Légèreté des tempêtes.

Lee Davern - danseur

LEE DAVERN – DANSEUR

Né à Oxford, Lee Davern débute sa formation de danseur professionnel à 20 ans à la Northern School of Contemporary Dance en Angleterre. Il commence son parcours d’interprète auprès des compagnies Dance Theater of Ireland, Wired Ariel Theater, Tom Dale and Protein. En 2007, il collabore avec la compagnie islandaise Himherandit Productions pour une création présentée au Reykjavik Dance festival, puis avec la compagnie suisse Alias de Guilherme Botelho. Il rejoint en 2009 la compagnie de Jasmin Vardimon en Angleterre et le Royal Opera house, avant d’entamer une collaboration avec la compagnie DV8 Physical Theater pour deux créations et des tournées internationales. Depuis 2012, il vit à Paris et travaille avec la compagnie Ôma-Belles Embardées pour la pièce Animal social (2011), la chorégraphe Ingrid Florin dans Au nom du père (2013) et dans l’Opéra Médée (2012) avec le chorégraphe Kim Brandstrup.
En 2013, il rejoint la compagnie de Christian et François Ben Aïm pour une reprise de rôle dans la pièce La Forêt ébouriffée (2013).

Vincent Delétang - danseur

©Jean-François Mariotti

©Jean-François Mariotti

VINCENT DELÉTANG – DANSEUR

Après une licence d’Anglais et l’obtention du concours de professeur des écoles, Vincent Delétang se forme à la danse au Conservatoire National de Région de Paris avant d’intégrer le CNDC d’Angers sous la direction d’Emmanuelle Huynh. En 2008, il est interprète de la compagnie de Paco Dècina, puis multiplie depuis 2010 les collaborations avec Carolyn Carlson, pour qui il est assistant chorégraphique et interprète sur deux éditions du projet Dansewindows. Il rejoint Camille Ollagnier sur son projet Les Garçons Sauvages où il interprète le solo Elseneur. Il développe sa propre écriture chorégraphique au sein du collectif DesiDelà en signant notamment A deux dans une manche avec Virginie Quigneaux. Titulaire du diplôme d’état et d’un Master en Culture et Communication, il développe plusieurs projets pédagogiques et de création auprès de différents publics amateurs (milieu scolaire, hospitalier, associatif). C’est en 2013 qu’il rejoint Christian et François Ben Aïm pour une reprise de rôle dans la pièce La Forêt ébouriffée.

Camille Duchemin - scénographe

Diplômée en scénographie de L’Ecole Nationale Supérieur des Arts Décoratifs de Paris, en 1999, Camille Duchemin devient auditeur libre pendant un an au Conservatoire National d’Art Dramatique de Paris au cours d’interprétation de Jacques Lassales en 1999-2000.

Depuis 1999, elle crée des scénographies pour le Théâtre, la Danse et l’Opéra et travaille depuis 2008 sur des projets de muséographie et de scénographie d’exposition.

Elle est nommée aux Molières en 2011, dans la catégorie scénographie/décor, pour son travail sur la pièce Le repas de Fauves, mis en scène par Julien Sibre qui s’est joué au Théâtre Michel. Elle retravaille de nouveau avec lui pour une nouvelle création en 2015.

Pour le théâtre elle travaille également auprès de Laurent Sauvage (Je suis un homme de mot, Orgie au TNB), Tilly, Denis Guénoun, Khierdine Lhardhjam, Arnaud Meunier (Gens de Séoul au Théâtre de Chaillot, Tori No Tobu Takasa au Théâtre de la Ville en 2010), et auprès de Frédéric Maragnani (Le couloir au Théâtre Ouvert, Le cas Blanche-Neige au Théâtre de l’Odéon, Cri et Ga au Théâtre du Rond-Point en 2013).

Par ailleurs, elle multiplie les collaborations avec Justine Heyneman (Le torticolis de la Girafe au Théâtre du Rond-Point en 2013, La Discrète Amoureuse en 2015 ).

En 2015, elle travaille avec Le Birgit Ensemble sur Berliner Mauer Vestige, repris au Théâtre Gérard Philipe – CDN de Saint-Denis.

En danse contemporaine, après avoir signé de plusieurs scénographies pour Caroline Marcadé, elle travaille avec Faizal Zeghoudi, ainsi que Hamid Ben Mahi (La Géographie du Danger 2011, La Hogra en 2015)

En 2015 s’amorce une collaboration avec Christian et François Ben Aïm, autour de création Peuplé, dépeuplé, qui je fus.

www.camilleduchemin.com

Bruno Ferrier - musicien, chanteur

BRUNO FERRIER – MUSICIEN, CHANTEUR

Percussionniste, poly-instrumentiste et chanteur, Bruno Ferrier débute par un apprentissage des percussions : il apprend la batterie, les tablas avec le maître indien Rashmi Batt, et la percussion africaine au cours de stages avec Mama Kouyaté. En 1998, il entre à l’école Pro musica, pour une formation de 2 ans en chant classique, et se forme en parallèle au chant jazz, au cours de stages avec Michelle Hendricks, Thierry Péala ou encore André Minvielle. Il explore en autodidacte le chant polyphonique et poursuit son apprentissage du chant jazz vocal et improvisation à l’Institution Art Culture Perception de Paris.
Suite à cette formation, Bruno Ferrier n’aura de cesse d’ouvrir sa pratique à des univers hétéroclites. Entre 1991 et 2008, il collabore en tant que chanteur à la réalisation de plusieurs albums et aux tournées de groupes aux formations worldjazz, rock, ou oriental : il reprend avec le Boogie Night Orchestra des standards de jazz accompagnés par un contrebassiste ; il est chanteur sur l’album Kalashnik Love du groupe Speed Caravan, formation mêlant rock, musique arabo-andalouse, chaâbi et musique électronique ; il collabore avec Pososhok, groupe mêlant les sonorités sud-africaines à celles du reste de l’Afrique ; sur l’album Ping Kong avec le groupe DuOud, c’est accompagné du luth oriental, le oud, qu’il se lance dans d’étonnantes improvisations vocales.
En 2010, il rencontre Christian et François Ben Aïm et collabore en tant que chanteur et percussionniste à la pièce L’ogresse des archives et son chien (2011), puis La légèreté des tempêtes (2014)

Eric Fessenmeyer - danseur

ERIC FESSENMEYER – DANSEUR

Après une formation au CNR de Poitiers, Eric Fessenmeyer commence en 1998 un parcours d’interprète auprès d’Odile Azagury, Claude Magne et continue ses rencontres pour de nombreuses créations et performances avec Hervé Diasnas, Christie Lehuédé, Laurent Falguièras. Il participe à l’adaptation de La bouche pleine de terre de Branimir Scepanovic, mis en scène par Richard Sammut. Dès 2001, il rejoint la compagnie de Christian et François Ben Aïm pour les pièces O mon frère ! (2001), La frontera (2001), Ne vous fiez pas au titre, il peut encore changer (2003), En plein Cœur (2006) et Amor fati fati amor (2008). Depuis 2010, il collabore avec Joseph Nadj, en tant qu’interprète dans Cherry Brandy (2010), La longueur des cent aiguilles (2010), Les philosophes (2011) et Ozoon (2013). Il fonde en 2007 la compagnie La Cavale avec Julie Coutant, lui permettant aujourd’hui de déployer son propre univers artistique. Une collaboration avec la chorégraphe Cécile Loyer s’amorce en 2014.

Jessica Fouché - Assistante mise en scène et chorégraphique

JESSICA FOUCHÉ – ASSISTANTE MISE EN SCÈNE ET CHORÉGRAPHIE

Formée à la musique classique (solfège, piano) et à la danse classique et contemporaine en conservatoire, son parcours de danseuse la dirige vers la danse contemporaine mais aussi vers l’opérette et le cabaret en compagnies et événementiels. Formée à l’art dramatique, elle travaille également comme comédienne au théâtre et en doublage.

Parallèlement à la scène, ses Masters de Droit Public et d’Economie en Management culturel (Univ. Paris1 Panthéon-Sorbonne) et surtout ses rencontres professionnelles l’amènent à l’assistanat de direction artistique, l’assistanat mise en scène et chorégraphique, et à la coordination artistique.
Et ce, notamment auprès de Laurent Gachet depuis 2007 (Dédale (2007), Académie Fratellini ; projets d’opéras urbains – L’Ile Rouge(2012)Congo Square(2014); événementiels dont en friches industrielles – Les métamorphoses de Madame M(2011)Le vertigineux délice de la Page Blanche(2011) ; créations de grand format mêlant musique, danse, arts du cirque, vidéo – Biennale Karacena, France-Maroc (2010)) ; de Geisha Fontaine et Pierre Cottereau (Je ne suis pas un artiste 2008) ; de Philippe Decouflé (tournées : Sombreros et Cœurs Croisés / créations : Désirs – Crazy Horse 2009, Octopus 2010) ; de Brigitte Seth et Roser Montlló Guberna (Change or Die 2013 ; Inauguration du CDC-La Briqueterie, Vitry-sur-Seine, en partenariat avec le Junior Ballet du CNSM 2013 ; Esmerate création 2015).

Depuis 2013, elle collabore artistiquement avec la Compagnie Adéquate – Lucie Augeai et David Gernez (les Soli W  2013 et 2014, JOB création 2016) et s’occupe également de la production/diffusion.

En 2014, elle rejoint la compagnie de Christian et François Ben Aïm qu’elle assiste sur la création de La Légèreté des Tempêtes.

Anne Foucher - danseuse

ANNE FOUCHER – DANSEUSE

Après une formation de masseur-kinésithérapeute, Anne Foucher se forme à la danse auprès de Carole Hacker et aux cours de stages, auprès de différents chorégraphes. Depuis 1994, elle a travaillé entre autre avec Richard Mouradian, François Laroche Valière, Pal Frenak, Annie Vigier et Frank Apertet, Dominique Verpraet, Jean-Antoine Bigot et Radhouane El Meddeb. De 1998 à 2005, elle rejoint en tant qu’interprète la Compagnie Fattoumi-Lamoureux et participe à huit de leurs créations. Elle crée un premier solo Excroissance et assiste Sophie Lamarche Damoure comme regard extérieur pour la création i. Titulaire du DE, elle enseigne, donne des stages et participe aux divers évènements liés au travail des différentes compagnies avec lesquelles elle collabore.
C’est en 2005 qu’elle intègre la compagnie de Christian et François Ben Aïm et participe à leurs créations En Plein Cœur (2006), Amor fati fati amor (2008) et Valse en trois temps (2010).

Angélique Friant - metteure en scène, marionnettiste

ANGELIQUE FRIANT – METTEURE EN SCENE, MARIONNETTISTE

Après une formation en art dramatique à la Comédie de Reims sous la direction d’Emmanuel Demarcy Mota, Angélique Friant se forme à la marionnette auprès de David Girondin Moab (compagnie Pseudonymo), puis collabore rapidement à ses créations et installations plastiques. En 2006, elle fonde sa compagnie Succursale 101 et commence son expérimentation marionnettique à travers la mise en scène et l’interprétation de plusieurs créations. En 2010, David Girondin Moab et Angélique Friant mettent en place Le Jardin Parallèle, lieu de fabrication, de recherches et d’expérimentations marionnettiques. Ils créent et co-dirigent, depuis 2010, le Festival Orbis Pictus au Palais du Tau à Reims, festival de formes brèves marionnettiques.
En 2012, David Girondin Moab, Angélique Friant et Christian et François Ben Aïm mêlent leurs inspirations et univers artistiques dans une pièce commune et hybride, L’orée des visages.
www.s101.fr

Pierre Galais - régisseur lumière

PIERRE GALAIS – RÉGISSEUR LUMIÈRE

Formé au CFPTS (Bagnolet) en régie lumières, après un diplôme d’études théâtrales à Paris 3-Censier, Pierre Galais collabore 10 ans avec Serge de Laubier, électro-acousticien des Studios Puce Muse (direction technique et création lumières). Depuis, il réalise les créations lumière et/ou vidéo pour plusieurs compagnies : en musique avec Juliet et Moi, Pense-Bete et dans plusieurs opérettes ; en danse avec les compagnies Retouramont (régie générale et création lumières, vidéo), Antoine Le Ménestrel, Merlin Nyakam et Isabelle Magnin; en théâtre avec Josanne Rousseau, Odile Roire et Jade Duviquet. Il assure également les régies générales, lumières et/ou son de plusieurs compagnies. Depuis 2012, il collabore avec la compagnie de Christian et François Ben Aïm pour la régie générale (en alternance) de Valse en trois temps (2010).

Lili Gautier - Violoncelliste

LILI GAUTIER – VIIOLONCELLISTE

Lili Gautier commence très tôt le violoncelle à Valence et va rapidement sentir l ‘envie de communiquer au travers de cet instrument chaleureux si proche de la voix humaine. Après cinq années d’étude au Conservatoire National de Lyon, elle poursuit sa formation pendant quatre ans auprès de Lluis Claret, qu’elle suit à la Scola Musica de Barcelone, et au CNR de Toulouse entre 1994 et 1997. Cet outil qu’est le violoncelle avec toutes ses possibilités, lui sert à aborder un répertoire très large sans restriction. Au cours de son parcours, elle est interprète dans
plusieurs formations orchestrales : l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre National du Capitole à Toulouse, l’Orchestre National Bayonne Côte Basque et l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine. Elle est également violoncelle solo depuis 2007 dans l’Ensemble Orchestral de Bordeaux. A l’international, elle est co-soliste en 2008 et 2009 à l’Opéra Royal de Stockolm. Titulaire d’un diplôme d’Etat depuis 1997, elle se partage à présent, entre la pédagogie et le métier d’interprète en temps que soliste, chambriste ou au sein de formations orchestrales. Elle rejoint la compagnie de Christian et François Ben Aïm en 2014 pour leur pièce La légèreté des tempêtes.

David Girondin Moab - metteur en scène - marionnettiste

DAVID GIRONDIN MOAB – METTEUR EN SCENE, MARIONNETTISTE

En 1999, David Girondin Moab, diplômé de l’École Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette de Charleville-Mézières, crée La Cie Pseudonymo. Alternant spectacle et installations, ses créations s’inspirent de textes dans lesquels s’impose la relation de l’humain et de la marionnette. Il crée les scènes d’ombromanie du film The host and the cloud de Pierre Huyghe créé au Centre Pompidou de Paris (2012) et met en scène Edith Scob dans Poisons, performance créée à la Fondation Cartier pour l’art contemporain. En 2010, David Girondin Moab et Angélique Friant fondent Le Jardin Parallèle, lieu de fabrication, de recherches et d’expérimentations marionnettiques. Ils co-dirigent, depuis 2010, le Festival Orbis Pictus au Palais du Tau à Reims. David Girondin Moab est intervenu en tant que formateur à l’ENSATT de Lyon, à l’Université Paris III, à la Classe de la Comédie de Reims et à l’Ecole polytechnique des Arts de Turku en Finlande.
En 2012, David Girondin Moab, Angélique Friant et Christian et François Ben Aïm mêlent leurs inspirations et univers artistiques dans une pièce commune et hybride, L’orée des visages.
www.pseudonymo.eu

Mélodie Gonzales - Danseuse

MÉLODIE GONZALES – DANSEUSE

De nationalité franco américaine, Mélodie Gonzales fait ses premières expériences de la scène en France au sein du Jeune Ballet du Languedoc et de la compagnie Christiane Marciano. Elle part ensuite se former à la New World School of the Arts de Miami, Fl. aux USA, où elle obtient un Bachelors of Fine Arts en danse en 2004 puis à l’Institut Laban à Londres où elle obtient un Master en Performance de la danse. Elle partage alors son temps entre l’Europe et les États-Unis  en collaborant avec plusieurs chorégraphes internationaux :  Daniel Lewis (Jose Limon Co.), Michael Uthoff (MUDT), Peter London (Martha Graham Dance Co), Jennifer Muller (NYC), Aszure Barton (NYC) … En 2009, elle est primée lauréate du concours d’interprètes : « Rencontres Talents Danse de l’ADAMI ». Elle crée le collectif d’artistes CERICA en 2010 au sein duquel elle développe ses propres recherches chorégraphiques avec les pièces Pièces Courtes, et Poupées Post-it.
En 2013, elle co-réalise son premier long-métrage avec Daniel Madoff (ex-danseur de Merce Cunningham).
En tant que professeur, Mélodie a enseigné à Miami en 2004 puis à Londres entre 2007 et 2009 au Trinity Laban Institute et au Lewisham College de Londres. Depuis 2008, elle développe une technique d’exploration du mouvement pour danseur et non-danseurs qu’elle partage au travers de cours et de stage ponctuels.
En 2014, elle devient membre de la compagnie KD Danse dirigée par Kirsten Debrock et rejoint Christian et François Ben Aïm pour leur nouveau projet, La légèreté des tempêtes.

Peggy Grelat-Dupont - danseuse

PEGGY GRELAT-DUPONT – DANSEUSE

Après une formation à l’école de danse de l’Opéra de Paris, puis au ballet de l’Opéra de Paris pendant 7 ans, Peggy Grelat collabore pendant 5 ans aux Ballett Frankfurt comme interprète sous la direction de William Forsythe. De retour en France, elle collabore avec Edouard Lock, puis à l’Opéra de Lyon avec Christian Rizzo, Rachid Ouramdam, Sara Mitchelson, Pierre Droulers. Elle rejoint ensuite l’équipe de Maguy Marin au CCN de Rillieux-la-Pape. Pendant 3 ans, elle collabore à tous ses ateliers ainsi qu’aux rencontres insolites. En 2010 qu’elle rejoint Christian et François Ben Aïm pour la pièce L’ogresse des archives et son chien (2011). Plus récemment, elle a collaboré avec Boris Charmatz pour trois de ses créations et participe en tant qu’interprète à la création du Sacre du Printemps de Sasha Waltz.

Félix Héaulme - danseur

Felix Héaulme commence la danse très jeune au sein du Groupe Grenade dirigé par Josette Baïz, dans lequel il se forme à différentes techniques, et participe à de nombreuses créations.
Il intègre ensuite la compagnie professionnelle de cette dernière de 2006 à 2014 en tant que danseur interprète ou professeur et il s’occupe également de créer quelques modules chorégraphiques pour les jeunes du groupe.
En 2014 il fait la connaissance de Michel Kelemenis, et rejoint sa compagnie pour deux créations.
Au fil des rencontres il participe à des projets divers, avec la compagnie Elephante / Sandra Français, la compagnie Beaver Dam / Edouard Hue, le collectif Fréquence Moteur / Valentine Paley, ou le G.U.I.D / Angelin Preljocaj.

En 2016, il rejoint la compagnie Christian et François Ben Aïm sur la création Brûlent nos cœurs insoumis.

Waldemar Kretchkowsky - danseur

WALDEMAR KRECHKOWSKY – DANSEUR

Après sa formation en école professionnelle de la culture (section chorégraphie) en Ukraine, dont l’enseignement l’ouvre à de nouvelles esthétiques, Waldemar Krechkowsky créé sa compagnie et développe son univers artistique à travers plusieurs créations. Il quitte son pays pour la France, où il suit la formation e.x.e.r.c.e du CCN de Montpellier (2001- 2002). Il mène depuis une double carrière d’interprète (Michelle Murray, Florence Saul, Fiorenza Menini, Luc Maubon, Emmanuelle Vo-Dinh, Gilles Verièpe, Rita Cioffi et Eva Klimackova) et de chorégraphe-performeur. C’est en 2010 qu’il rejoint Christian et François Ben Aïm pour la création de L’Ogresse des archives et son chien (2011)

Philippe Le Goff - Compositeur, artiste sonore

PHILIPPE LE GOFF – COMPOSITEUR, ARTISTE SONORE

Directeur Général et artistique de Césaré – Centre national de création musicale à Reims, Philippe Le Goff est également enseignant à l’ESAD à Reims (Ecole Supérieure d’Art et de Design) et à L’INALCO à Paris, (Institut National des Langues et Civilisations Orientales). Son parcours de compositeur et d’artiste sonore est indissociable de son histoire avec le Grand Nord, terre de prédilection qu’il parcourt régulièrement depuis plus de 20 ans. Son travail, depuis longtemps habité par la voix et le paysage sonore, s’est constamment alimenté à la source d’une réflexion sur l’oralité et le langage, qui pose la question permanente de la mise en contexte et le souci de la transmission. Il développe depuis 2002 un cycle intitulé « Nature Blues », regard en miroir de l’homme et de la nature, qui est conséquent de cette démarche. En 2012 il compose une création musicale pour L’orée des visages, projet commun de Christian et François Ben Aïm avec la compagnie Pseudonymo.

Olivier Lété - Bassiste

Olivier Lété commence la basse électrique en autodidacte à 16 ans puis s’engage dans des études de contrebasse classique au conservatoire de Nîmes, il obtient une médaille de vermeil en 2001. L’année suivante, à 23 ans, il est engagé dans l’Orchestre National de Jazz à l’appel de Claude Barthélémy. Il fait petit à petit le choix artistique de se consacrer exclusivement à la basse électrique.

Sa première expérience en tant que leader et compositeur fut la création en 2003 de 500mg. En 2005, Maxime Delpierre l’invite à rejoindre Le Collectif Slang.
La même année il crée avec Philippe Lemoine et Eric Groleau leur trio Le Maigre Feu de la Nonne en Hiver et enregistre le disque éponyme. La musique du groupe se poursuit aujourd’hui avec Mélodramatic French Songs, un programme instrumental se réappropriant des chansons françaises.

Au théâtre, en 2007, Olivier Lété travaille avec Emmanuelle Laborit et le Hall de la Chanson pour composer avec Christian Lété et Claude Barthélémy la musique de L’inouïe Music Hall.

Il porte un intérêt aux échanges texte musique qu’il partage avec Dominique Pifarély et collabore à plusieurs projets : Après la Révolution (2008), puis Indiens Nouveaux (2009).

Entre 2009 et 2012 il est le bassiste de Louis Sclavis dans Lost on the Way et joue également avec Michel Godard dans A Trace of Grace. Depuis 2012 il participe à La face Cachée de la Lune, spectacle de Thierry Balasse qui reproduit intégralement l’album mythique des Pink Floyd, The Dark Side of the Moon.

Olivier Lété se produit en solo dans son projet TUNING. Il est également le complice de nombreux artistes tels que :
 Vincent Courtois, Emmanuel Scarpa, Philippe Lemoine, Olivier Benoît, Christian Lété, Jean Luc Landsweerdt, Antoine Berjeaut, Thomas De Pourquery, Antonin Leymarie, Julien Padovani, Didier Ashour…

Paolo Locci - circassien

PAOLO LOCCI – CIRCASSIEN

Après une formation au cirque à l’école FLIC à Turin, puis à Bruxelles à Ecole Supérieure des Arts du Cirque, Paolo Locci se spécialise dans le mât chinois, et le « main à main ». De retour à Turin, il devient professeur de mât chinois à l’école FLIC, et propose des workshops pour professionnels ou amateurs. En 2009 il crée sa compagnie Ibonobi tout en poursuivant un travail d’interprète au sein de plusieurs compagnies de cirque et de rue. Il rejoint la compagnie Christian et François Ben Aïm en 2010 pour la pièce L’Ogresse des archives et son chien (2011).

Laurent Patissier - créateur lumières

LAURENT PATISSIER – CRÉATEUR LUMIÈRES

Laurent Patissier se consacre depuis 20 ans à la conception d’éclairages pour le spectacle vivant. Il met en lumière des pièces de théâtre, de danse, des marionnettes, des concerts et des expositions.
Laurent Patissier rencontre les chorégraphes Christian et François Ben Aïm en 1998, pour une première collaboration sur leur pièce L’homme rapaillé, à partir de 2004 et son travail sur la pièce Carcasses, un oeil pour deux, il créé les lumières des pièces de la compagnie.
Pour la création chorégraphique, Laurent Patissier a dernièrement créé les lumières des pièces Il Progetto Indispensabile de Ana Ventura (2010), Rock’n Roll Suicide (2010) et Obstinés, lambeaux d’images (2013) de Andréa Sitter, Phorm (2014) des chorégraphes hip-hop David Colas et Santiago.
Pour des compagnies théâtrales il créé les lumières des pièces La Permanence des choses, un Essai sur l’inquiétude (2009) de Sandrine Roche, Avis de Messe Marionettique (2010) de Luc Laporte, Paysage Intérieur Brut de Marie Dilasser, mise en scène par Christophe Cagnolari.
Laurent Patissier a également collaboré avec Brice Coupey, Franck II Louise, Etienne Pommeret, Valérie Grail, Jérôme Pisani et Nathalie Rafal, Merlin Nyakam, Ma Fu Liang, Agnès Sighicelli, François Boursier, Vincent Dussart…
En 2014, puis pour les éditions suivantes, il met en lumières le Festival Sidération pour le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) et éclaire pour les Nuits Blanches, la sculpture Fracas d’Emmanuelle Ducros, exposée au Centre d’Art Contemporain de l’Abbaye de Maubuisson.
Il aime également assez photographier des clarinettes et claironner des photographies (mais pas toujours).

Patrice Pépin - régisseur lumières

PATRICE PÉPIN – RÉGISSEUR LUMIÈRES

Après l’obtention d’un Certificat d’assistant technique son et lumière, puis une formation de régisseur général au CFPTS , Patrice Pépin travaille auprès de plusieurs compagnies. Il rejoint la compagnie de Christian et François Ben Aïm en 2013 pour les régies lumières de La forêt ébouriffée (2013).

Grégoire Puren - danseur, circassien

GRÉGOIRE PUREN – DANSEUR, CIRCASSIEN

Enfant de comédien, très vite confronté au public, il prend une voie complémentaire en entrant à l’école du cirque Annie Fratellini et au sein de l’école de théâtre le SAMOVAR à Paris. Ses premiers projets trouvent pour certains leur aboutissement dans la rue et en compagnie en appliquant les connaissances de ses diverses formations telles que la commedia dell’arte- le clown- l’acrobatie- le mat chinois- le théâtre du mouvement avec Claire Heggen, Amy Atthab, Pina Blankevort, Franck Dinet, la Cie Malabar, Cie Rasposo, Cie Les Sangles. Dés lors, il s’ouvre à l’expression contemporaine et ne cessera d’explorer l’univers chorégraphique, en multipliant les ateliers, stages auprès de Catherine Dubois, Jordi Vidal, Jackie Taffanel. Depuis 2010, il collabore avec Christian et François Ben Aïm pour les pièces L’Ogresse des archives et son chien (2011) et La Forêt ébouriffée (2013).

Quatuor Voce

QUATUOR VOCE

En une décennie, le quatuor Voce s’est fait entendre sur les scènes du monde entier, seul ou aux côtés d’artistes d’exception comme Yuri Bashmet, Gary Hoffman, Nobuko Imai, Bertrand Chamayou, David Kadouch, Juliane Banse pour n’en citer que quelques-uns.

Depuis leurs débuts en 2004, les membres du Quatuor Voce s’attachent à défendre le grand répertoire, une ambition pour laquelle ils sollicitent les conseils de leurs aînés (Quatuor Ysaye, Eberhard Feltz, ou Günter Pichler, violoniste du quatuor Alban Berg). Cette exigence les amène au plus haut niveau : ils sont lauréats des grands Concours Internationaux de Crémone, Genève, Vienne, Bordeaux, Graz, Londres et Reggio Emilia. En 2013, le quatuor est nommé « Rising Stars » par l’European Chamber Hall Organisation (ECHO) et sont ainsi invités par les salles européennes les plus prestigieuses : Concertgebouw (Amsterdam), Konzerthaus (Vienne), Philharmonie (Luxembourg), BOZAR (Bruxelles), Konserthuset (Stockholm), MUPA (Budapest), Philharmonie (Cologne), Elbphilharmonie (Hambourg), Konzerthaus (Dortmund), Festspielhaus (Baden Baden), Palau de la Musica (Barcelone), Gulbenkian (Lisbonne), Casa da Musica (Porto), Megaron (Athènes), Town Hall (Birmingham), Barbican (Londres) et Philharmonie (Paris). Le quatuor tourne régulièrement au Japon et s’est notamment produit, entre autres, à Tokyo (Kioi Hall et Oji Hall), Osaka, Hiroshima, Nagasaki et Nagoya.

Ouverts au monde qui les entoure, ils créent régulièrement la musique de compositeurs d’aujourd’hui parmi lesquels Bruno Mantovani, Gianvicenzo Cresta, Graziane Finzi, Alexandros Markeas, François Meïmoun, Zad Moultaka… Leur curiosité musicale leur fait aborder tous les genres et expérimenter différentes formes de spectacle : ils prêtent leur voix à des chefs-d’oeuvre du cinéma muet, de F.W. Murnau à Buster Keaton, et partagent leur univers avec des personnalités aussi diverses que le musicologue Bernard Fournier, le chanteur et guitariste -M-, la chanteuse canadienne Kyrie Kristmanson et le chorégraphe Thomas Lebrun.

Leurs enregistrements, consacrés à Schubert, Beethoven et Mozart sont salués et recommandés par la presse internationale parmi lesquels The Strad, Télérama, Neue Zürcher Zeitung, Diapason, Strings and Bow et Klassieke Zaken.  Leur plus récent CD, sous le label ALPHA Classics, est consacré aux quintettes à cordes de Brahms et de Mozart, enregistrés avec l’altiste Lise Berthaud.

Pendant la saison 2016/2017 le quatuor se produira en France, en Italie, en Belgique, mais aussi en Colombie, et sera notamment l’invité de l’Alte Oper de Francfort, et du Wigmore Hall de Londres pour la sortie de son nouveau disque, consacré à Bartok, Janacek et Schulhoff.

http://quatuorvoce.com/

Anne-Flore de Rochambeau - Danseuse

ANNE-FLORE DE ROCHAMBEAU – DANSEUSE

Suite à une formation artistique à Paris, New York et Montréal (UQAM, Bacc Danse 2012), Anne-Flore de Rochambeau développe sa pratique en tant qu’interprète et chorégraphe à Montréal.
Sa recherche chorégraphique est vivement teintée par son Baccalauréat en mathématiques appliquées et sciences sociales et se focalise sur le développement d’une gestuelle sensible architecturant l’espace à l’image de nos comportements sociaux.
En 2013, elle entame l’élaboration d’un triptyque chorégraphique inspiré de la dynamique des fluides, dont les différents volets sont présentés dans plusieurs festivals tels que Quartiers Danses et Zone Homa (Montréal), Accès Danse (Châteauguay), ainsi que Dance Matters (Toronto) et Auteurs de Troubles (France).
En parallèle, elle développe Alt-shift avec la chorégraphe Liliane Moussa, un laboratoire de création développant des œuvres chorégraphiques in situ et immersive, ouverte à l’imprévisibilité, aux collaborations artistiques et à l’exploration de lieux de diffusion multiples.
À l’heure où le spectacle performatif et provocateur est en effervescence, Anne-Flore habite l’espace d’une esthétique épurée où les corps incarnent un langage organique et intuitif. Explorant l’intime relation entre l’individu et son environnement, elle développe une gestuelle reflétant les mécanismes inconscients qui caractérisent nos interactions.
En 2015, une première rencontre a lieu avec Christian & François Ben Aïm à Cayenne autour de la création du duo “Dévore-moi, il n’y a rien à craindre”, commande de Touka Danse – CDC Guyane.

annefloredanse.com

Jean-Baptiste Sabiani - Compositeur

JEAN-BAPTISTE SABIANI – COMPOSITEUR

Après une formation au CIM (Centre d’Information Musicale), Ecole de jazz et de musiques actuelles, Jean-Baptiste Sabiani suit une formation de cinq ans à l’American School of Modern Music de Paris, de 1990 à 1995, avec le piano comme spécialisation. Au cours de sa carrière, il a réalisé des compositions, arrangements et enregistrements dans les domaines du jazz, du théâtre et du cinéma.
Jusqu’en 1998, il pratique la composition et l’arrangement en jazz tout en se consacrant à l’accompagnement d’artistes de la nouvelle chanson française (Mathieu Boogaerts, Dani, Alain Champfort…). En 1998, il se forme à la composition et à l’orchestration classique.
En 2009 il collabore avec la chorégraphe Julie Trouverie pour les créations musicales de ses pièces Mysterious skin et Au loup ! Conte de jeunes filles en brume. C’est à l’occasion de cette première entrée dans la création chorégraphique qu’il rencontre Christian et François Ben Aïm, et compose la musique de leur pièce Résistance au droit (2010). Par la suite, il compose et/ou arrange les créations musicales des pièces Valse en trois temps (2010), L’ogresse des archives et son chien (2011), La forêt ébouriffée (2013), Karma (2013).
En 2014, pour La légèreté des tempêtes, les chorégraphes lui commandent la création musicale en amont des répétitions. Cette démarche lui offre la possibilité de laisser libre cours à toute son imagination et de s’emparer pleinement de la thématique.
Au théâtre, il fait la composition, les enregistrements et les arrangements du spectacle Adèle a ses raisons puis Dis leur que la vérité est belle de Jacques Hadjaj.
Dans le domaine cinématographique, il compose, enregistre et fait les arrangements du film La Troisième partie du monde d’Eric Forestier (2009, fiction), Les Bonobos d’Alain Tixier (2010, fiction), La Révélation des pyramides de Patrice Pouillard (2011, fiction), compose les musiques additionnelles du film Zim & co de Pierre Jolivet (2005, fiction), et les créations musicales de plusieurs courts-métrages.

Emmanuel Scarpa - Batteur

Emmanuel Scarpa, batteur et compositeur, a commencé par jouer de la batterie dans un groupe de punk-rock de manière autodidacte. Son parcours est marqué par des études d’écriture classique (médailles d’or en harmonie, contrepoint et fugue), complétées par une pratique assidue de l’improvisation dans les contextes les plus variés qui le pousse à multiplier les rencontres musicales et interdisciplinaires. Batterie, composition et improvisation sont devenues des pratiques inséparables qui depuis vingt ans l’ont aidé à se réaliser dans ses propres projets tels que Umlaut, Les Métamorphoses, Umlaut Double Trio, Dual Ritual et Invisible Worlds. Sollicité par François Raulin, Marc Ducret et Ellery Eskelin, Emmanuel Scarpa joue actuellement avec les groupes Marteau Matraque, SkullTone, Radiation 10, L’Ensemble Op.Cit, La Forge et 21. Certaines de ses compositions ont été commandées par des institutions ou des ensembles comme le Quatuor Béla, Radio France, L’Ensemble Op.Cit et le Ministère de la Culture.

Malik Soarès - musicien, chanteur

©Devile Photographe

©Devile Photographe

MALIK SOARES – MUSICIEN, CHANTEUR

Compositeur, interprète, Malik Soarès a commencé la musique en autodidacte. Il entre dans l’univers du théâtre et de la danse en 2003, avec l’auteur et metteur en scène Lilian Lloyd. Il mène un travail de composition et d’interprétation avec le chorégraphe Hamid Ben Mahi à l’occasion de différentes manifestations et le poursuit avec les compagnies de théâtre Solentiname et L’oeil brun. C’est en 2007 qu’il débute sa collaboration avec les chorégraphes Christian et François Ben Aïm pour le spectacle You’re a bird now ! et participe depuis à des évènements ponctuels de la compagnie.
Il crée en 2011 sa première création musicale Ce(ux) que nous sommes… réunissant différentes disciplines artistiques autour des questions de l’exclusion et du devenir. Il prépare pour la saison 2013-2014 son premier album, avec son groupe Red Castle.

 

Pierre-Emmanuel Sorignet - danseur

PIERRE-EMMANUEL SORIGNET – DANSEUR

Sociologue, danseur et chorégraphe, Pierre-Emmanuel Sorignet est chercheur associé au laboratoire de sciences-sociales de l’Ecole Normale Supérieure et maître d’enseignement et de recherche à l’université de Lausanne. Son travail sociologique est essentiellement centré sur le métier de danseur. Il écrit plusieurs articles sur ce thème. La synthèse de ses travaux a été publiée dans un ouvrage paru en 2010, Danser, enquête dans les coulisses d’une vocation paru aux éditions La Découverte. C’est en 1993 qu’il débute son parcours d’interprète avec Philippe Glass, dans un opéra dansé chorégraphié par Birgitta Trommler (en Allemagne) puis avec la compagnie Silenda. Entre 2006 et 2010 il rejoint en tant qu’interprète le CCN de Caen Fattoumi-Lamoureux.
Il collabore avec la compagnie Christian et François Ben Aïm pour une reprise de rôle dans Un homme en marche (1999), puis pour les créations de En plein cœur (2006), L’Ogresse des archives et son chien (2011) et pour plusieurs projets évènementiels. En 2013, il chorégraphie Un camion dans la tête.

Spartacus - figurant

SPARTACUS – FIGURANT

Après des études à l’Actors Studio de New York, Spartacus donne la réplique aux plus grands comédiens, sur les planches ou au cinéma. On le voit notamment dans les films Shining, C’est arrivé près de chez vous ou encore, Titanic. C’est à l’occasion du tournage de Black Swan que le chorégraphe Benjamin Millepied le repère et lui propose un rôle dans son prochain ballet. Mais, lassé de faire des entrechats, Spartacus préfère rejoindre Christian et François Ben Aïm en 2011, à l’occasion de la création de L’Ogresse des archives et son chien. Cette pièce lui permet de mettre à profit ses talents admirables pour la danse contemporaine aussi bien que pour les arts du cirque. Très attaché à l’humain, Spartacus est également l’ami des techniciens, avec qui il sait travailler en parfaite harmonie. Aujourd’hui, il est directeur de sa propre compagnie « Godzilla entertainment », basée à Montreuil (93).

Mathilde Sternat - violoncelliste

MATHILDE STERNAT – MUSICIENNE

Premier Prix de violoncelle et de musique de chambre au CNSMDP, Mathilde Sternat termine ses études par un cycle de formation supérieure en musique de chambre. Invitée comme violoncelle solo à l’orchestre symphonique de Montpellier et des Concerts Pasdeloup, elle participe également à de nombreux concerts avec l’orchestre de chambre de Salzbourg. Musicienne éclectique, elle accompagne en parrallèle des artistes de variétés sur scène (Bruel, Elodie Frégé, Nolwen Leroy, Voulzy…) et participe aux enregistrements de leurs albums. En 2004, Mathilde Sternat fonde avec Anne Gravoin le « Travelling Quartet » dans lequel les quatre musiciens de formation classique revisitent le répertoire des Beatles. Elle rejoint Christian et François Ben Aïm en 2010 pour la pièce L’Ogresse des archives et son chien (2011) et dernièrement pour leur création 2014 La légèreté des tempêtes.
www.travellingquartet.com

Ambre Takei - Administration, production

AMBRE TAKEI – ADMINISTRATION, PRODUCTION

Son Master de développement local et culturel en poche, elle se passionne pour le spectacle vivant et notamment le nouveau cirque. Elle s’engage alors pour plusieurs saisons sur des festivals de cirque et théâtre de rue (Furies, Chalons-en-Champagne) et de musique (Nuits de Champagne, Troyes) mais aussi de télévision (RITV, Reims). Elle partage ensuite la vie de troupe, au sein de la compagnie de cirque de rue Les Tréteaux du Coeur Volant. Puis s’immerge dans la danse en 2002, lorsqu’elle devient administratrice de l’Atelier de Paris-Carolyn Carlson à la Cartoucherie. Désireuse de s’engager dans le secteur de l’économie sociale et solidaire, elle démarre en 2008 une nouvelle aventure aux fonctions d’administration-finances du secrétariat européen du Mouvement Emmaüs. C’est, riche de ces expériences et rencontres, qu’elle rejoint la compagnie en septembre 2013.

Sébastien Teulié - Régisseur son

SÉBASTIEN TEULIÉ – RÉGISSEUR SON

Pierre-Antoine Thierry - scénographe, graphiste

PIERRE-ANTOINE THIERRY – SCÉNOGRAPHE, GRAPHISTE

Pierre-Antoine Thierry (Titwane) est illustrateur et graphiste. Comme illustrateur, il travaille pour l’édition, jeunesse ou adulte, pour la presse et pour la télévision. Il est notamment l’auteur de Enquêtes générales, une immersion au cœur de la brigade de répression du banditisme avec Raynal Pellicer aux éditions de la Martinière. Il réalise également de nombreux carnets de croquis. Comme graphiste, il travaille principalement dans le domaine culturel, pour des théâtres, des compagnies, des maisons de disques mais également pour des collectivités locales. Il enseigne le croquis à l’école Brassart de Tours. Outre un grand nombre de supports de communication, il a réalisé, pour la compagnie de Christian et François Ben Aïm, les scénographies des pièces Ne vous fiez pas au titre, il peut encore changer (2003), Carcasses, un œil pour deux (2004), En plein cœur (2006), You’re a bird, now ! (2007), Amor fati fati amor (2008) et Résistance au droit (2010).
www.titwane.fr

 

Mélusine Thiry - vidéaste, illustratrice

MÉLUSINE THIRY – VIDÉASTE, ILLUSTRATRICE

Formée à l’audiovisuel, Mélusine Thiry travaille dans le spectacle vivant comme éclairagiste et vidéaste. Elle axe ses explorations graphiques sur le travail des ombres, des matières et des couleurs. Puisant dans son expérience de la vidéo appliquée au monde des marionnettes, de la danse ou de la musique, elle collabore à la création d’univers visuels et de décors lumineux pour des spectacles pour enfants ou adultes. Lauréate du concours Figures Futur 2006, elle excelle dans l’art du papier découpé. En 2010 Jean-Charles Trebbi lui consacre une notice dans son superbe livre L’art de la découpe (éd. Alternatives 2010).
Auteure de « Poème verbal et graphique » (comme l’a écrit un critique), Mélusine s’inspire, dans son illustration, du tout petit et de l’infini pour créer un univers mystérieux et merveilleux, exprimant ainsi les plaisirs et difficultés de grandir. Les images qu’elle créée apportent un éclat nouveau à l’univers de l’enfance. Elle collabore depuis 2007 sur différentes créations de la compagnie des frères Ben Aïm (You’re a bird, now !, Résistance au droit, L’Ogresse des archives et son chien, La forêt ébouriffée).

www.melusine-thiry.blogspot.fr

Cindy Vaillant - Chargée de production et de diffusion

D’abord formée à l’Histoire de l’Art et aux Arts plastiques, elle décide de se tourner vers la gestion de projets culturels.

Elle expérimente son apprentissage au sein d’une start-up qui propose des événements entre culture et sciences pour les enfants et adolescents. Elle a ensuite la chance de participer à l’ouverture d’un théâtre privé parisien pour lequel elle s’occupe, entre autres, de la programmation. C’est en partageant la vie de tournée de la Compagnie XY quelques mois qu’elle décide de se consacrer à l’accompagnement de compagnies en 2011.

Elle devient alors Chargée de diffusion et production pour les compagnies membres de la Fédération des Organismes vivants. Elle y rencontre aussi une sensibilité aux principes de mutualisation et solidarité dans le domaine professionnel. Ayant toujours eu un intérêt particulier pour la danse contemporaine, elle rejoint la Compagnie à la rentrée 2016.

Gill Viandier - danseur

GILL VIANDIER – DANSEUR

Après un diplôme d’architecte obtenu en 1997, Gill Viandier choisit d’explorer la danse contemporaine, en se formant principalement aux CCN de Rennes avec Catherine Diverrès, et de Montpellier avec Mathilde Monnier. En 1999, il rejoint la compagnie Jackie Taffanel. Depuis 2003, il collabore avec les compagnies de Michèle Murray, Didier Théron, Hélène Cathala, Emmanuelle Vo-Dinh, Georges Appaix, Christophe Haleb ou encore Philippe Saire. S’intéressant aux écritures plastiques et scéniques, il crée sa première scénographie théâtrale en 2007 et réalise des performances installation dans l’espace public avec le projet in-situ #Number#. Egalement musicien, il participe à des projets lyriques et improvisés dans l’Orgue de bois de Denis Tricot. Depuis 2009 il est installé à Berlin et travaille avec Willi Dorner, William Forsythe, Christoph Winkler, et aux Pays-Bas avec Hans Tuerlings. Il collabore avec Christian et François Ben Aïm dans les pièces L’Ogresse des archives et son chien (2011) et La Forêt ébouriffée (2013).

Cécile Zanibelli - danseuse

CÉCILE ZANIBELLI – DANSEUSE

Cécile Zanibelli se forme au théâtre à l’école Théâtre en Actes et travaille avec les metteurs en scène François Kergourlay, Denis Lachaud, Etienne Pommeret, Thierry Bédard, Christophe Perrier, Benjamin Knobil… ainsi que dans des fictions France Culture avec Claude Guerre, Jean Mathieu Zahnd et Juliette Heymann. Parallèlement, elle se forme en danse contemporaine et travaille sur des spectacles théâtraux, musicaux et chorégraphiques dirigés par Eric Bergeonneau (FITD, Burkina Faso), Guillermo Bothello , Annick Pütz ,Valérie Philippin et Elodie Chanut. Elle découvre le théâtre/danse de rue au sein des compagnies Nadja, Artonik et Téatralala et crée un solo dansé joué dans des bars et autres lieus atypiques. En 2012, elle crée au sein de la Cie L’essieu des mondes Nartaki, conte musical dansé indien, avec la compagnie Téatralala Derrière la vitre et travaille avec Les piétons de la place des fêtes en tant qu’assistante à la mise en scène pour Vaterland. En 2013, elle participe à la création de Retour de la Docking Cie. Transmission et création sont pour elle étroitement liées : elle dirige depuis 2000, différents ateliers théâtraux et chorégraphiques (adultes et enfants) pour les compagnies Point Virgule, Les piétons de la place des fêtes et L’œil des cariatides et elle enseigne au Cours Florent dans le cadre d’un atelier chorégraphique pour le jeu.
Elle mène depuis plusieurs années des ateliers de création chorégraphique avec la compagnie de Christian et François Ben Aïm.

Moustapha Ziane - Danseur

Moustapha Ziane développe les expériences artistiques entre création, adaptation, reconstruction, transmission et collaboration avec divers auteurs, toujours désireux d’ouvrir de nouvelles perspectives artistiques et d’engager des aventures innovantes sur le terrain de la création chorégraphique.

Parallèlement, il développe une pédagogie d’échauffement et de construction du corps dans le mouvement dansé, autour de l’idée du corps vigilant. En collaboration avec Mohamed Ahamada (Analyse fonctionnelle du corps dans le mouvement dansé) et Christine Roquet (analyse d’œuvre par l’analyse du mouvement, Université Paris 8), et en partenariat avec le Centre National de la Danse de Pantin et le Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie.

Après avoir étudié cinq ans la danse classique au conservatoire de Grenoble, et avoir obtenu une médaille d’or, il intègre la formation du Centre National de Danse Contemporaine d’Angers, dirigé par les chorégraphes Joëlle Bouvier et Régis Obadia de1996 à 1998. À l’issue de cette formation, il rencontre les chorégraphes Héla Fattoumi et Éric Lamoureux, actuellement directeurs du Centre Chorégraphique National de Belfort avec qui il collabore à de nombreux projets (créations, performances). Il travaille également avec d’autres chorégraphes en France et à l’étranger tels que Carolyn Carlson, Claudio Bernardo, Christian et François Ben Aïm, Silenda…

En 2013, il fait la rencontre du chorégraphe Radhouane El Meddeb (Compagnie de soi) avec qui il collabore à la création de plusieurs projets artistiques.